Six degrés de séparation

Je connaissais le nom de cette fille pour l’avoir lu en bas de quelques articles, dans un magazine pour qui je travaille. Ce nom me disait quelquechose, et en même temps, pourquoi aller chercher plus loin, la théorie des 6 degrés de séparation, j’ai toujours trouvé ça très farfelu et un peu inquiétant ! Pourtant, ce nom résonnait, là quelque part dans mes souvenirs d’enfance, mais associé à un prénom masculin. 

Et puis voilà, cette fille, je l’ai rencontrée hier, un peu par hasard, et un peu exprès puisque nous collaborons de façon indirecte. Au détour de la conversation, je lui demande :

– « Tu connais Untel Machin ? »

« Oui c’est mon petit frère ! » 

Aha ! Pas besoin d’en chercher six, le monde est tout petit, un seul degré de séparation suffit largement ! Elle est donc la grande soeur de celui qui, il y a 20 ans, traînait avec ma grande soeur à moi ! Ca m’a fait tout chose…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :