Mes voisins d’en face

Parentalité oblige, je fume désormais mes 3 cigarettes quotidiennes à la fenêtre, la fenêtre du bureau plus précisément, celle qui donne sur la rue. C’est un double plaisir, celui de la nicotine d’abord, mais aussi celui d’observer mes voisins, de jour comme de nuit. J’ai toujours adoré regarder chez les gens, profiter de la nuit tombée, quand les intérieurs sont éclairés, pour percer un peu de leur intimité. Petite, chez mes parents, cela me fascinait de regarder toutes ces vies dans la barre d’immeuble de l’autre côté du parc. Des centaines de fenêtres comme autant de petites lucarnes, de petits écrans de télé…

Lorsque je suis arrivée dans cet appart, emmenageant avec mon Homme, le voisin d’en face, au même étage, avait sur le mur de son salon une grande reproduction de la Tour de Babel de Bruegel. C’était chouette à voir ! Je crois bien que dans cet appartement vivait une danseuse. Puis la fenêtre est restée longtemps éteinte, appartement vide… Depuis quelques mois, c’est un célibataire qui l’occupe. On le voit seul, dans son salon vide, parfois il repasse ses chemises devant la télé, le lundi soir en général. Totale angoisse.

Deux étages juste en dessous de lui vit un peintre, avec sa femme et son fils qui doit avoir autour de 6 ans maintenant. Le peintre, on le voit toute la journée, il travaille dans une pièce qui doit aussi être une chambre d’amis. Toute la journée, il est devant son chevalet, sous la lumière d’un étrange néon. Mais on n’a jamais vu ce qu’il peint ! Ca nous intrigue beaucoup d’ailleurs. De temps en temps, je le croise sur le marché, le peintre, si j’étais un peu plus courageuse, je l’aborderais…Le peintre et sa femme ont une vie sociale intense.

Ils reçoivent souvent des gens à diner, avec d’autres enfants. Fréquemment, ils reçoivent les voisins qui vivent deux étages à gauche au dessus d’eux. Le dimanche, on les voit parfois sortir tous ensemble avec les gamins, c’est drôle ! Et puis au dernier étage, à droite, il y a un petit vieux. On le devine de temps en temps, il tire délicatement le rideau, tourne un peu sa casquette pour ne pas être gêné, et colle son visage au carreau pour regarder dans la rue. Parfois, quand j’ai la Demoiselle dans les bras, on lui fait coucou, mais je ne crois pas qu’il nous ait jamais vues… Il me fait un peu de peine, tout seul chez lui, la lumière toujours éteinte.

fenetre_bureau.jpg

Certains voisins d’en face ont des vidéoprojecteurs ou bien de très grands écrans plats. Ca nous a permis pendant la Coupe du Monde de Rugby de continuer à suivre les matchs pendant nos pauses-nicotine ! D’autres soirs, on voit qu’ils jouent, des jeux de baston le plus souvent.

Chez moi, j’ai des rideaux. Mais je ne les tire jamais côté rue, parce que c’est notre salon et notre bureau. Rien à cacher. Moi qui aime tant regarder chez les autres, pourquoi les empêcherais-je, un peu, de regarder chez moi ?! Ma mère, elle, tire toujours ses rideaux dès qu’il fait nuit, même dans les endroits où il n’y a pas de vis-à-vis. C’est culturel sans doute. Ma grand-mère, sa mère, à plus de 80 ans, continue elle aussi chaque soir à fermer les volets de toutes les fenêtres de sa grande maison, et chaque matin, elle les ouvre. La peur ancestrale des prédateurs ?

Je n’oublie pas nos voisins côté cour, un couple. Ceux-là, on ne les avait jamais repérés. Jusqu’à ce que mon Homme et moi, on réalise que la fille était enceinte, à peu près au même stade que moi. C’était drôle, on les a vu préparer la chambre du bébé alors que nous même nous bricolions dans ce qui allait devenir la chambre de la Demoiselle ! Je crois qu’elle a dû accoucher un mois après moi environ. Ensuite, on a observé de temps en temps leur crevette, une petite fille aussi. On a surpris le père en train de s’amuser avec elle sur le lit, on l’a vu babiller sur son tapis d’éveil, deux ou trois fois on a cru appercevoir ce qui pourrait être une nounou black. C’est vraiment drôle et étrange à la fois de voir tout ça, comme si un grand miroir était posé dans la cour ! Je ne sais pas si eux ont aussi vu tout ça…

Regarder chez ses voisins, c’est un peu la télé-réalité avant l’heure. Et moi, j’adore ça !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :