Un doudou, deux doudous, trois doudous…

D’aussi loin que je m’en souvienne, et des témoins le confirment, je n’ai jamais eu de doudou ni sucé mon pouce. Je n’ai pas l’impression que cela m’ait manqué, mais après quelques heures de discussion sur ce sujet, un psychanalyste dirait peut-être le contraire !

Avant même que la Demoiselle naisse, je lui avait acheté un petit lapin rose avec des ailes, pensant que cela deviendrait son doudou officiel. Elle l’avait dans son bac en plastique transparent à la maternité, on le voit sur la photo « officielle » de sa naissance. Quand elle est rentrée à la maison, j’ai enlevé de son landau tout ce qui pouvait être dangereux. Ce n’est que quelques mois plus tard, quand elle a commencé à dormir dans son lit à barreau, que j’ai remis une seule peluche, un âne acheté à Noël en plusieurs exemplaires pour offrir aux autres bébés de l’année. Et c’est finalement lui que la Demoiselle a choisi ! On l’a appelé Anatole et on lui a mis une petite écharpe en Liberty, un tissu tout doux… Suivant les conseils de mamans bien intentionnées, j’ai bien entendu prévu des doublures, au cas où (y’en a même qui disent qu’il faut écrire son numéro de portable sur l’étiquette, mais bon, moi, les étiquettes, je les enlève systématiquement, et en plus, hé, je n’ai pas de portable !…) Ses doublures s’appellent Anémone et Anabelle, portent elles aussi une écharpe en Liberty et un petit nœud entre les oreilles (ben oui, ce sont des filles !) La Demoiselle suce son pouce gauche, et coince la queue de son doudou sous son nez avec la même main. Parfois, elle se caresse l’intérieur de l’oreille, et fait de même avec les nôtres, ce qui nous fait bien rire !

Le premier doudou de ma Nièce, l’officiel, est un ours en peluche aux membres désarticulés, nommé Nénette. Elle a un ruban en satin autour du cou. Depuis, ma Nièce a eu beaucoup de doublures : Lala, Le petit Lulu, La petite sœur de Nénette, Loulou (avec une prothèse à la place d’une jambe, perdue dans la cour de récré), etc… Toujours le même genre d’ours, toujours avec un ruban en satin. Elle aussi suce son pouce gauche, et se caresse le dessus de la lèvre avec le ruban, ou le fait glisser entre ses doigts. Mais il serait temps pour elle de penser à abandonner cette habitude, ou du moins à laisser Loulou dans son lit désormais… Dix ans après, Nénette est devenue une pièce de musée, totalement usée. Elle trône sur une étagère chez ma sœur l’Aînée, comme une sorte de totem protecteur.

doudou.jpg
– Anémone et Nénette, février 2008 –

Au début, avec la Demoiselle, j’avais des grands principes, du genre « Anatole reste dans ton lit ». Et puis après, je l’ai emmené de temps en temps en balade avec nous, pour aider la Demoiselle à s’endormir dans sa poussette, ou bien lors de nos voyages en train. Et très vite, il a commencé à nous accompagner partout ! Voilà, en ce moment, elle a toujours à portée de main Anatole, Anémone ou depuis quelques jours, Anabelle. Je sens qu’elle en a besoin, alors bon… Je les lave régulièrement, mais ensuite, je mets toujours une ou deux gouttes de la même eau de cologne, Echt Kölnisch Wasser. C’est celle que j’ai portée tous les jours lorsque je l’allaitais.

À quel âge abandonne-t’on son doudou ? Je n’en sais rien, on verra bien. La semaine dernière, dans un grand hebdo féminin, il y avait une interview du célèbre pédiatre Aldo Naouri, qui disait, en substance, « plus de biberon ni de doudou après 2 ans et demi » de façon un peu abrupte. Il dit beaucoup d’autres choses tout aussi abruptement, qui vont à l’encontre du message-ambiant-politiquement-correct autour de l’éducation des jeunes enfants. Je ne suis pas forcément d’accord avec lui sur tout, mais il dit des choses intéressantes, et ce point de vue à contre courant ne me laisse pas insensible. Alors oui, je suis assez d’accord sur le fait qu’un enfant en âge de rentrer à l’école maternelle ne s’y pointe pas avec son doudou, mais quand même… Il dit aussi qu’il faut arrêter du jour au lendemain, sans prévenir ou se justifier auprès de l’enfant, il suffit juste ensuite de tenir pendant quelques jours et les pleurs disparaîtront. Mouais, là-dessus, je suis perplexe. Je trouve même ça assez dégueulasse !

En tout cas, moi je les aime bien les doudous de la Demoiselle. Et je la trouve très gentille avec eux. Elle leur donne parfois quelques gorgées de son biberon du matin, des morceaux de biscuit, ou leur nettoie les oreilles avec un coton-tige !

PS : aujourd’hui, l’un des cousins d’Anatole vit à Istanbul et un autre à Lyon.

2 Réponses to “Un doudou, deux doudous, trois doudous…”

  1. anonyme Says:

    Eh bien je ne sais pas ce que disent les bien-pensant, mais moi, à 33 ans, je dors avec mes doudous. (vous comprendez pourquoi je passe pour un anonyme). En tout cas je m’en porte très bien et quand je suis bien luné je prête mes doudous à mes enfants :) Alors bon, les règles, hein…

  2. miliochka Says:

    Quelques jours après ce post, la Demoiselle perdait un des doudous, lors d’une balade en poussette avec « sa sœur de lait » et sa nounou, c’est Anémone qui a disparu, celle-là même qui est en photo ici. Terrible ! Pas tellement pour la Demoiselle car elle a vite retrouvé Anatole et Anabelle à la maison, mais pour la nounou qui culpabilise un peu (ben tiens !) et puis pour moi aussi, je suis un peu triste. Le soir, en me couchant, j’ai pensé à Anémone. Qu’est-elle devenue ? A-t’elle dormi dans la rue ou bien quelqu’un l’a ramassée et l’a emmenée ailleurs, peut-être vers un autre petit enfant. J’ai raconté ça à ma Nièce, elle aussi a trouvé ça triste (elle m’a confié qu’en 10 ans, elle n’avait jamais perdu un seul doudou, juste la jambe de Loulou).
    Le lendemain, je filais acheter une Anémone bis !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :