Un risotto parmi d’autres

Je n’ai pas cuisiné ce plat depuis un petit moment, mais quand même c’est un classique. Et puis c’est aussi une spéciale dédicace à une cyberdépendante et son sandwich de midi… Aujourd’hui donc, une recette de risotto, mais il y en a tant d’autres ! On pourrait presque dire qu’à chaque fois que je fais un risotto, c’est une recette différente.Celle que je poste là est une des premières que j’ai réalisée, avec quelques améliorations apportées depuis.

Ingrédients pour 6 personnes :

  • 350g à 400g de riz rond type Arborio ou Carnaroli (gare à ceux qui tenteraient de faire n risotto avec du riz « normal », c’est une hérésie !)
  • huile d’olive, un gros oignon, de la sauge fraîche, du safran
  • 6 champignons de Paris
  • 2 petites courgettes
  • 12 tranches fines de speck
  • 60g de parmesan (là aussi, du vrai Parmigiano Reggiano, et pas n’importe quel vulgaire fromage en poudre !)
  • 1 litre et demi de bouillon de poule (bon, là, j’avoue je prends du bouillon en cube, le plus souvent…)

– Dans une grande sauteuse, faire dorer l’oignon émincé et le riz, jusqu’à ce qu’il vienne un peu transparent. Cette étape s’appelle la tostatura.

– Ajouter les courgettes en dé et les champignons en tranches, puis commencer à mouiller avec deux ou trois louches de bouillon.

– Ne jamais cesser de remuer avec une cuillère en bois, délicatement, et ajouter du bouillon au fur et à mesure que le riz l’absorbe.

– Après un quart d’heure, ajouter une bonne pincée de safran, la sauge hachée et le speck. Assaisonner, verser le parmesan, arrêter le feu et continuer de remuer pendant trois à quatre minutes. Moi j’aime bien quand ce n’est pas trop al dente, alors je fais cuire mon risotto pendant une bonne vingtaine de minutes (ce qui n’est pas du goût de tous les Italiens…) Servir sans trop tarder.

Après, on peut décliner ça comme on veut bien sûr ! À l’arrivée du printemps (c’est-à-dire en ce moment même), j’aime beaucoup aussi la version risotto aux asperges vertes (mieux vaut pour ça les faire cuire coupées en tronçons à la vapeur une dizaine de minutes, et les incorporer juste avant de servir pour ne pas faire de la purée d’asperges…)

PS : désolée, pas de photo en stock pour accompagner ça. Et malheureusement, j’ai aussi oublié de faire une photo de l’osso bucco de la semaine dernière ainsi que de la charlotte poires-marron-chocolat qui était fameuse (elle méritera donc de trouver sa place ici dans peu de temps…)

Une Réponse to “Un risotto parmi d’autres”

  1. Merci ;)
    En hiver, j’aime bien aussi la version au raddichio rosso…

    Oh, et puis il y a aussi cet autre risotto au doux nom: « all’onda » qui est un pur péché diététique (mascarpone, porcini, parmesan, et autres), apte à plomber les estomacs les plus vaillants. Divin, accessoirement.

    Bon, maintenant, les courses!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :