Dans le désordre…

Aujourd’hui, je n’avais aucune envie de travailler. Ça tombait bien, le rythme s’est calmé depuis vendredi, et puis mon Homme n’est pas là, alors je peux glander sans culpabiliser. J’ai donc pas mal flâné, pensé, rêvé, et googelisé aussi. Oui, quand j’ai du temps à perdre, je googelise les noms que je connais, et parfois même, le mien pour vérifier quelle est ma présence sur la Toile mondiale. C’est d’ailleurs comme ça que je me suis aperçue que nous étions plusieurs à s’appeler de la même façon et plutôt du même âge en plus, il y en a même une qui a des bons résultats en compétition hippique !

Alors, dans le désordre aujourd’hui :

– J’ai constaté que sur fond de crise alimentaire mondiale, de plus en plus d’experts s’élèvent contre la réaffectation massive des terres agricoles pour produire des agrocarburants (ah oui, car il ne s’agit surtout pas d’utiliser le mot de « biocarburant » qui non seulement ne veut rien dire mais en plus, induit l’opinion publique en erreur). Deux points importants à retenir : le but principal de l’agriculture est de nourrir les hommes, il ne faut pas perdre ça de vue, par ailleurs, il va falloir de plus en plus penser en termes d’autosuffisance à l’échelle nationale voire continentale. C’est totalement irréaliste et voué à l’échec de croire que le Brésil peut produire du bioéthanol pour toute la planète, que l’Asie se chargera du riz pour les 6 milliards d’êtres humains, et que pendant ce temps, l’Afrique meurt de faim parce qu’on n’y cultive plus rien… Je crois que ce raisonnement local doit aussi s’appliquer à l’énergie : faire de l’hydroélectrique là où il y a des montagnes, de l’éolien où souffle le vent, de géothermique quand c’est possible, plutôt que quelques centrales nucléaires dans la vallée du Rhône pour distribuer de l’électricité dans toute l’Europe de l’ouest. « Pensons et consommons local », telle sera la pensée du jour donc… (basique, simpliste mais efficace, non ?)

– Ensuite, je me suis donc mise à googeliser. Je ne citerais pas ici les noms de ceux dont j’ai perdu la trace, dont la « cyberidentité » n’est plus à jour depuis quelques années, mais quand même, j’aimerais bien savoir ce qu’ils font maintenant (pour ça, Google – glouglou comme dit Mutti – est un outil absolument génial !) Alors voilà, je suis partie à la chasse de Brusk, un graffeur que j’ai bien connu à Lyon. Et dont j’ai même une œuvre qui date de 1999 je crois.

(© Brusk – la photo ne lui rend pas hommage, désolée…) J’ai vu qu’il était maintenant coté sur ArtPrice ! N’empêche, je ne sais plus combien je l’ai payé à l’époque, par contre je me souviens bien avoir fait le chèque au nom d’une régie immobilière, je lui ai payé une partie de son loyer en échange de cette toile dédicacée. J’ai découvert qu’il avait maintenant une boite à lui, Vizual Update, et qu’il fait plein de trucs (rien que le site, ça vaut le détour). Ça m’a agréablement surprise, beaucoup plu même. Ouaouh ! Je serais curieuse de connaître ses tarifs histoire de voir si c’est envisageable de lui commander un truc, un visuel ou un objet à customiser…

– En allant acheter du lait pour la Demoiselle à la pharmacie, je me suis faite la réflexion suivante : pourquoi les pharmaciens s’élèvent-ils contre le projet possible de voir certains médicaments d’usage courant vendus en grande surface ? Eux, ils s’essayent bien depuis plusieurs années aux produits de régime débiles, aux shampoings à prix exorbitant et autres sandales pseudo-orthopédiques. Devant le comptoir de mon pharmacien, il y a même un étalage de petits gâteaux au chocolat hyperprotéinés !? Ridicule, encore plus quand on constate qu’il s’applique bien plus lorsqu’il s’agit de vendre de la crème solaire ou des substituts de repas plutôt qu’expliquer la différence entre paracétamol et ibuprofène…

– Ah oui, j’ai aussi googelisé quelqu’un d’autre, que j’ai bien connu aussi. Ce quelqu’un, je connais déjà son site, et j’aime aussi beaucoup son travail. Et plus particulièrement ça (re-ouaouh ! je verrais bien ça sur un mur à la maison…) :

(© Thomas Maisonnasse – Je ne suis pas sure qu’il apprécierait de découvrir une de ses œuvres ici, s’il le découvre, je m’excuse et m’engage à la retirer à sa demande…)

– Aujourd’hui, pour la première fois, la Demoiselle est rentrée de chez sa nounou en marchant, avec ses petits pieds et ses grandes chaussures. Évidemment, elle n’avait qu’une seule envie, lâcher ma main !

– Dans le désordre, je suis aussi tombée sur cette histoire de thèse sur « la présentation de photographies sur les portes de réfrigérateur », qui m’a bien plu. Dommage… Et puis cette obscure chaîne des « Six choses insignifiantes que vous ne savez pas sur moi » qui circule sur la blogosphère (ah oui, tiens, je ne pensais pas utiliser ce terme un jour !)

– La dernière et non des moindres : il y a de très fortes chances (ou plutôt « risques ») que Berlusconi soit réélu en Italie. Ggrrr… J’ai toujours envisagé l’Italie, et plus particulièrement Rome ou Bergame, comme le seul pays où je pourrais m’expatrier si cela devenait indispensable de quitter la France (ou la Suisse peut-être ? Dans sa partie la plus méridionale ?) Mais à chaque fois que Berlusconi est élu, je me dis « merde, ça ne va pas être possible »…

Allez tiens, j’vais prendre un bain !

Ah oui, aussi, à cause d’une grève sur France Inter, je suis partie à la recherche de nouveaux podcasts, et j’ai malheureusement découvert que la Planète Bleue, cette formidable émission de radio de Couleur 3 que j’écoutais étudiante à Lyon, n’avait pas de podcast, merde !…

4 Réponses to “Dans le désordre…”

  1. Pour faire suite à cette histoire de frigos, voici une référence sur un sujet que j’avais lancé il y a quelque temps sur skipass autour de cette question ô combien importante : qu’y a-t-il dans nos frigos ? Réponse ici :
    http://www.skipass.com/forums/divers/blahblah/sujet-74094.1086024.html#1086024

    Moi aussi j’ai eu des déboires à la pharmacie ce week-end et j’ai posé cette question également : pourquoi vous vous battez contre les grandes surfaces alors que vous n’êtes pas foutus de lire une ordonnance ? Je n’ai pas eu de réponse… et il faut que j’aille m’enregistrer dans une autre pharmacie maintenant.

  2. miliochka Says:

    Je repense à cette histoire de frigo… Est-ce que cette hypothétique thèse envisageait de mettre en parallèle les photos présentes sur la porte du frigo et le contenu lui-même du dit frigo ? Je ne posterai ici aucune photo de mon propre frigo, pas sure que ça en vaille la peine ! Par contre je me souviens d’une séance photo avec mon Homme, une fringale nocturne vue de l’intérieur du frigo…
    À voir ici : http://www.signatures-photographies.com
    Hep, Mateo, j’ai mis une photo du bain cette fois (et j’en ai même mis une autre dans le précédent post sur mon bain…)

  3. au fait miliochka, ton blog devient vraiment passionnant comme ça ;)

  4. […] sinon, une bonne nouvelle. Alors que je déplorais ici il y a quelques mois de ne pouvoir écouter la mythique émission de radio la Planète Bleue,(sur […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :