This is the evening myrte

Ce soir, je bois une myrte, entre autre. Et une bonne. Presque un an que je cours après. Ah la myrte… Normalement, ça se boit le soir, dans le cockpit d’un voilier au mouillage dans une petite crique de la côte ouest de la Corse, quand la tramontane vous tombe sur les épaules. À la Girolata par exemple, ou mieux encore, au pied du lion de Roccapina. Ouaouh…

Bon, sauf que celle-là, eh bien elle est trop sucrée à mon goût. Après avoir goutté beaucoup de myrtes différentes, là-bas en Corse ou bien à Paris, je dirais que la meilleure, c’est celle-là :

©Capman, d’ailleurs merci à lui qui m’a rapporté une bouteille après un séjour là-bas… En effet, c’est très compliqué de s’en procurer (j’pourrais écrire des pages sur toutes mes péripéties pour en trouver, jusqu’aux coups de fil à la distillerie Mannarini, directement à Porto Vecchio, pour connaître leur tarif d’expédition, et à l’aventure vécue par Capman, reclus dans un appartement lors d’un reportage à Ajaccio…)

Et puis aujourd’hui, j’ai aussi appris l’existence d’un forum sur le net, où les journalistes peuvent exprimer tous leurs griefs, le site Angry Journalist. Ça cadre bien avec la grève qui a lieu en ce moment au Monde. Au début, j’ai trouvé intéressant, pertinent même. Et puis après, j’en suis vite arrivée à une conclusion récurrente chez moi : « Marre de ces journalistes qui se plaignent tout le temps. Merde, on fait quand même un chouette métier ?! » D’ailleurs, ça m’a aussi fait penser aux réflexions que je peux lire en ce moment dans Millenium (Stieg Larsson) sur les entreprises de presse. Oui, oui, je n’ai pas encore tout à fait fini le 3ème tome, la mayonnaise n’a pas pris chez moi. Finalement, il n’y a que le tome 1, qui peut se lire tout seul d’ailleurs, sur lequel j’ai vraiment accroché. Et pour poursuivre sur cette histoire de Millenium, dans mes pérégrinations sur le net, je suis aussi tombée hier sur ça, dans un blog très intéressant qui s’intéresse à l’image et ses usages. De quoi réfléchir aux images qu’on met en ligne…

Et…, spéciale dédicace à la Dame encore (oui oui, ça n’arrête pas en ce moment !) : il y a quelques temps, j’avais glissé dans le sac de mon Homme un joli petite livre pour la Demoiselle de la Dame. Parait qu’elle l’apprécie, alors cet après-midi, en traînant dans une super librairie pour enfants et en cherchant des nouveaux trucs pour ma Demoiselle, je n’ai pas résisté à (re)acheter Caca Boudin de Stéphanie Blake. Une simple histoire de petit lapin blanc très rigolote. Il me faudrait maintenant l’adresse de la Petite Suissesse pour lui envoyer, ou alors c’est une bonne excuse pour aller lui remettre en main propre et au passage voir cette expo : Les photographes, regards inversés.

Une Réponse to “This is the evening myrte”

  1. en mains propres! laissons la poste fouetter d’autres chats… amenez votre lapin, qu’on vous donne un crocodile en échange

    ou une autre bestiole….

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :