L’heure de passer à la caisse

Et hop, chaque année c’est la même chose, un marronnier comme on dit dans le jargon journalistique. Voilà venu le temps des déclarations pour les impôts ! Oh quelle belle procédure administrative, quel plaisir, quel enchantement que de remplir toutes ces cases aux dénominations si incongrues. Et je vous passe les détails, parce que dans mon cas, non seulement je me coltine plusieurs déclarations différentes avec une situation bien alambiquée (ah ben oui, vive les niches fiscales à la française et les procédures transfrontalières), mais en plus, parce que je suis douce et bonne, je vais m’occuper de celles de mon Homme, dont la situation n’est pas moins compliquée que la mienne. Ah aha, j’en rigole d’avance. Enfin, plus sérieusement, ça ne me dérange pas tant que ça. Parce qu’en fait, une fois qu’on s’est bien pris la tête pour comprendre la chose, c’est relativement simple, oui oui, surtout quand on possède, comme moi, le gène de l’assistante de direction ! Seul bémol, d’une année sur l’autre, l’administration s’amuse à changer deux ou trois règles ou modes de calcul, juste histoire de vérifier qu’on suit bien. Ben tiens ! La bonne nouvelle, c’est que je crois bien que cette année, c’est l’État qui va passer à la caisse, et pas moi…

Aujourd’hui, je ne sais par quel hasard, j’ai reçu un mail de quelqu’un m’invitant à découvrir sa dernière vidéo en ligne. Une belle surprise, un petit moment de bonheur. Cette vidéo et sa bande-son m’ont fait sourire. Alors je partage ça avec vous. C’est ici. (ouaip’, désolée, pas encore exploré la méthode pour poster une vidéo venant de DailyMotion…) Ça m’a rappelé mes belles années d’adolescence, où je traînais avec des skatteurs, où je passais du temps à les prendre en photo. J’en ai fait deux trois pas mal, d’ailleurs, mais j’ai la flemme de scanner les négatifs pour les poster ici. Et puis ça date…

Sinon, à l’occasion d’une interview avec un chercheur de l’Institut Pasteur, j’ai eu avec lui une longue discussion sur l’image de la recherche aujourd’hui en France, sur le travail des journalistes pour parler de tout ça, et sur le manque de vocations scientifiques de qualité dans notre pays. Ah tiens, tout d’un coup, j’ai un peu mieux compris pourquoi moi-même je ne m’étais pas dirigé vers une carrière de chercheuse… Même si parfois, je regrette un peu. Mais il y a tellement de sujets de recherche qui m’auraient passionnée. Ce gars de Pasteur a aussi attiré mon attention sur une chronique de Robert Solé dans Le Monde de ce week-end, chronique qui souligne à quel point, parfois, certains sujets de recherche sont d’une futilité déconcertante… Dans le même ordre d’idée, ces jours prochains se tiennent à Lille les deuxièmes Assises du Journalisme, où une table ronde est organisée sur le thème des relations entre les chercheurs et les journalistes. Ah, ça m’aurait bien intéressée d’y participer, ou au moins d’y assister. Mais manque de temps, ggrrr…

Pour le reste, ces derniers jours j’ai fait un petit reportage sur une cavalière de la Garde Républicaine. Oui oui, moi le petit rat de bureau, j’ai fait un reportage où il m’a fallu quitter mon bureau et passer de l’autre côté du périph’, ouaouh ! C’était chouette, ça m’a un peu aéré les neurones. Faudrait que je fasse plus souvent ce genre de choses, même si ça ne rapporte pas beaucoup.

Sinon, un copain de RFI est passé diner à l’improviste ce soir. J’ai fait un risotto aux asperges, sauf qu’elles étaient blanches (pas trouvé des vertes en vrac au marché ce matin), et que je n’avais plus de safran. Et merde. Sinon, aussi, il se peut qu’on aille à New York début septembre. Un projet intéressant, une proposition séduisante, mais ne vendons pas la peau de l’ours avant de… (Double spéciale dédicace à Mateo : j’ai parlé de toi avec notre pote de RFI et de ta passion pour l’antenne, lui aussi adore gérer le timing en direct. Et aussi parce que c’est grâce à toi que j’ai découvert l’existence de PS1, et que c’est là qu’un évenement artistique va se tenir début septembre auquel nous allons peut-être participer, modestement…)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :