C’est quoi ton (sur)nom ?

Hier soir c’était bricolage. Mon Homme a démonté son vélo, dénudé intégralement la bête pour lui refaire une beauté, et moi j’ai pianoté sur ma machine à coudre pour quelques bébés à venir. Du coup je ne posterai pas de photos de mes œuvres ici (pourtant, j’en suis pas peu fière j’peux vous l’assurer, j’m’en suis vachement bien sortie avec mes projets en toile cirée…), because ça m’embêterait que les mamans voient ça avant la naissance. Et rebelote ce soir, le gars récure ses boulons et moi je pianote encore ! Tout ça en dégustant de la myrte, oui je suis enfin allée racheter des bouteilles chez mon Corse. (La blanche est très sucrée, une myrte de femme, et la brune beaucoup plus parfumée. Ça confirme mon impression de départ, je préfère la brune de chez Mannarini !)

Aujourd’hui, une bonne âme m’a fait la remarque suivante :  » Alors aujourd’hui c’est Miliochka ! À mon avis, tu devrais commencer à faire une étude sur les surnoms, je pense qu’il y a matière à écrire au moins un bon article sur le sujet !  » Elle n’a pas tort. D’aussi loin que je me souvienne j’ai toujours eu des surnoms. Petite, tout le monde y allait du sien : Lili, Lilou, Mimi, Miette même ou Moussily quand je suis à bord. À l’adolescence, c’est quasiment devenu une institution. Ça a commencé par Milou, ainsi même la famille de cette bonne âme justement, ne me connaissait que sous ce (sur)nom-là. Et puis, à cause d’une remarque très idiote de ma part (une histoire de déguisement pour Mardi Gras), ça s’est transformé en Moule. Oui, je dois le confesser, pendant 2 ou 3 ans, la plupart de mes copains m’ont appelée Moule, en ce même en public (je vous laisse imaginer quelques situations un peu gênantes…) Mais j’dois dire que ça se laissait porter ! Et puis tout bascule et tout s’enchaîne, ils ont fini par m’appeler Yack (comment en est-on arrivé là ?) J’ai quitté Lyon sous ce nom-là. Mon Homme aussi me donne des surnoms, il y a le plus courant, que la plupart de ceux qui lisent ceci connaissent, et puis il y a quelques dérivés avec des suffixes à consonance russe. Un jour, il a fallu que je me trouve un nouveau surnom, pour rentrer en contact avec quelqu’un par voie électronique, et là, comme une évidence, j’ai pensé à Miliochka. Alors ce surnom-là, c’est un peu mon avatar sur la Toile. D’où le nom de ce blog. Depuis quelque temps, on m’appelle aussi Maman, mais ça, c’est une autre histoire…

Ceci explique cela : j’ai mis beaucoup de temps à réaliser, à intégrer vraiment comment je m’appelle, prénom nom. Aujourd’hui c’est différent. Je passe mes journées à me présenter au téléphone, à dire ce nom, donc à priori, mon cerveau a enregistré l’information !

Et pour parler d’autre chose, depuis quelques temps, j’ai remarqué qu’il y avait beaucoup de martinets à Paris. C’est chouette de les entendre le soir quand on peut travailler avec la fenêtre ouverte. Comme un fond sonore qui rappelle la campagne.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :