NYC FlashBack

Rentrés depuis quelques jours à peine de l’autre côté de l’atlantique, et tout s’est furieusement accéléré… D’abord on a retrouvé la Demoiselle avec un immense plaisir, que de progrès elle aura fait pendant cet été, oh bel été. Je ne livrerai pas ici une chronique de notre séjour dans la belle ville de New York sur Hudson, trop long, fastidieux et certainement ennuyeux. Juste quelques impressions, quelques coups de cœur et clins d’oeil.

Les sens sollicités en permanence : avant tout de la lumière de cette ville, toujours très particulière à cause des effets de réflexion des immenses surfaces vitrées des buildings ; puis les sons, la ville de NYC offre une ambiance sonore à nulle autre pareille, à cause des sirènes typiques des pompiers et des policiers d’abord mais aussi à cause une fois de plus de la réverbération des bâtiments et de la largeur des avenues ; les odeurs aussi, car si la bouffe américaine est pour l’essentiel totalement insipide, les odeurs de la rue sont elles multiples et très fortes, avec une dominante quant à l’odeur de viande et de gras cramé des vendeurs ambulants (pour moi, c’est une odeur cancéreuse…) Quant au ressenti de la peau, il est moite à cause de la chaleur et du taux d’humidité à la fin de l’été, et chair de poule à la fois, à cause de l’usage outrancier qui est fait de la climatisation dans le métro, les magasins, les resto, partout !

Je n’oublierai pas le Shake Sack et ses excellents hamburgers (de quoi accepter de faire la queue pendant près d’une heure et demie, et ce à deux reprises), la séance de manicure/pédicure à une heure indécente (oui, il fallait bien ça, m’offrir une pédicure à New York faisait partie d’un de mes fantasmes !). Je n’oublierai pas les verres que nous avons bu à la lumière d’une fin d’après-midi, sur une terrasse au 20ème étage face à la Chrysler Tower, et tous les jardins communautaires que nous avons découvert dans East Village, comme autant de petits paradis verts au milieu de la Grande Ville (et en particulier le 6bc Garden). Bientôt tout ceci sera détaillé dans la page de mes bonnes adresses à New York. On a aussi vu beaucoup plus de vélos que la dernière fois, et notamment beaucoup de single speed, il y a même des pistes cyclables à New York maintenant ! Et pour ceux que ça intéresse, une petite vidéo ici

Je n’oublierai pas non plus les expos que nous avons vues, les belles choses découvertes et d’autres plus déconcertantes.

Jeff Koons sur le toit du Met’

Louise Bourgeois au Guggenheim

Ugo Rondinone sur la façade du New Museum

(comme un écho au Cry Me a River de l’avenue Magenta…)

Jamais deux sans trois, j’espère bien que je retournerai encore une 4ème, 5ème… fois à New York. Pour le reste, pour en voir plus, il faudra attendre que j’ai le temps de faire un petit diaporama et que je le mette en ligne.Et dans un tout autre registre, j’aurais profité de ce voyage, d’une longue translation en avion, pour visionner le film de Philippe Claudel, Il y a longtemps que je t’aime, l’histoire de deux soeurs, l’histoire d’une mère, tout ça m’a beaucoup touchée, tant par sa pudeur et sa simplicité, que par la force des sentiments que cela a suscité en moi, ouaouh, quelle baffe ! Le même genre de sentiments que lorsque j’ai lu son Rapport de Brodeck.

Bonne rentrée à tous !

Une Réponse to “NYC FlashBack”

  1. Excellents les vélos : ils sont aussi tarés que les vélibeurs mais en bons ! (dopés ?)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :