Juste, le mot

Des dizaines de milliers de bébés malades, hospitalisés, et des morts déjà. À cause d’un lait infantile frelaté vendu en Chine. De quoi faire trembler tous les importateurs de produits alimentaires chinois (et aussi les mamans). Mais est-ce une raison pour raconter n’importe quoi ? Non ! J’ai honte parfois des conneries que disent les journalistes (oui, oui, moi aussi parfois je dis des conneries…)

La première fois que j’ai entendu parler de cette histoire, c’était à la radio, j’écoutais d’une oreille distraite, et apprenais que de la méla-quelquechose avait été rajoutée dans le lait pour en augmenter artificiellement la teneur en protéines. Ma réaction : « pourquoi rajouter un pigment dans du lait ? » et je suis passé à autre chose. Mais comme on nous rabat les oreilles tous les jours avec cette histoire, j’ai un peu creusé le truc. Et là je dis, attention, mélaNine et mélaMine, ce n’est pas du tout la même chose ! On court après la première, sécrétée par certaines cellules de notre peau (les mélanocytes), en s’exhibant au moindre rayon de soleil. Alors que la seconde, une résine synthétique dérivée de l’urée, effectue un retour en force dans les magasins de déco (une connerie ces plats d’ailleurs, ils passent même pas au micro-ondes…) Et voilà, une seule petite lettre de différence, et bon nombre de journalistes se prennent les pieds dans le tapis. Si les rédactions employaient plus de correcteurs, ce genre de conneries ne passerait pas (et là, j’en profite pour saluer les correcteurs du Monde qui font un véritable boulot de fond et alimentent un blog passionnant ; et pour ceux qui veulent en savoir plus, c’est ici, un blog scientifique découvert grâce au précédent).

Sinon, dans un registre plus léger : il ne faut pas confondre balade avec ballade. Avec un seul L, vous vous promenez dans les bois, avec deux vous versez dans la poésie et la chanson romantique. C’est ainsi qu’en légendant les photos de mon Homme à New York, on s’est demandé si notre périple était plutôt du genre balade ou ballade…

3 Réponses to “Juste, le mot”

  1. Bonne remarque, bonne analyse, et tout à fait d’accord avec cette superficialité journalistique d’autant plus étonnante que sur ce genre de chose, ce serait tellement facile d’investiguer un peu pour se démarquer des autres papiers.
    Mais pour ma part je reste sur ma faim : mélaMine, très bien, mais donc ? qu’est-ce ? d’où ça sort ? combien ça coûte ? pourquoi c’est industriellement « intéressant » ?
    Allez, au boulot miss ;)

  2. […] sinon, dans le désordre : j’ai appris que la FDA avait repéré des traces de mélamine dans des boissons vendues aux States (mais personne n’en a encore parlé de ça dans les […]

  3. […] histoire de la mélamine/mélanine dans le lait infantile chinois. Sujet que j’ai traité ici le 26 septembre après la lecture du blog Autour des Sciences et de Langue sauce piquante, celui […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :