L’île flottante

Quand j’étais petite, ça faisait partie des délices concoctés par Rosette l’été, et j’adorais ça ! J’ai toujours voulu m’y essayer mais sans trop y croire. Et voilà, hier j’ai sauté le pas, pour le première fois j’ai fait des îles flottantes (d’ailleurs, je n’arrive même pas à me souvenir la dernière fois que j’en ai mangé…) Une recette toute simple, trouvée sur l’excellent site Marmiton.

Ingrédients pour 4 personnes :

  • 4 œufs
  • 50 cl de lait
  • 1 gousse de vanille
  • 100 g de sucre en poudre
  • 7 morceaux de sucre

Première étape, préparer la crème anglaise. Un conseil, placez vos ramequins au frais avant de commencer…

Dans une casserole, faîtes chauffer le lait avec la gousse de vanille fendue en deux et grattée que vous allez laisser infuser. Dans un bol, battre les 4 jaunes d’œufs avec 70g de sucre en poudre (au mixeur c’est mieux, ça permet de blanchir le mélange). Ajouter ce mélange au lait chaud puis remettre sur le feu. À feu très doux, sans jamais cesser de remuer avec une cuillère en bois pour que le mélange s’épaississe très progressivement. Dès que la mousse en surface a disparu, c’est prêt ! Il faut aussitôt verser dans les ramequins froids pour stopper la cuisson (sinon, gare aux grumeaux !) et remettre le tout au frigo. C’est l’étape la plus délicate, car une crème trop cuite et c’est raté…

Battre les blancs en neige avec une pincée de sel, puis vers la fin, incorporez progressivement les 30 g de sucre en poudre restant. Dans une grande casserole, faites bouillir 1L d’eau (moi j’ai rajouté deux cuillières à soupe d’eau de fleurs d’oranger, j’adore ça !) Avec deux cuillères à soupe, façonnez des sortes de quenelles de blancs battus que vous déposez en surface de l’eau bouillante. Faire cuire environ 1 minute de chaque côté puis déposez délicatement sur du papier absorbant (du Sopalin quoi…) pour égoutter là aussi des deux côtés.

Déposez un blanc poché sur chaque ramequin et replacez au frigo.

Préparez le caramel : dans une petite casserole, déposez les 7 morceaux de sucre que vous allez imbiber d’eau (attention, ne mettre que la quantité absorbée par chaque sucre, sinon, il y a trop d’eau et le caramel ne prend pas !) Faire chauffer sans cesser de remuer, dès que ça brunit, retirez du feu et verser sur les blancs en neige. Voilà ! On peu aussi rajouter des amandes effilées, mais moi je trouve ça too much

J’ai servi ça hier soir après un dîner avec des huîtres en entrée (hum, c’est fou ce que j’aime ça, tant d’années perdues…), et un risotto aux cèpes. Tout le monde s’est régalé je crois ! Et en plus, c’est moi qui ai gagné aux cartes, héhé !

Et sinon, en ce moment, on nous rabat les oreilles avec les accords de Bretton Woods, sauf que moi, connais pas ce Bretton Woods ! C’est un mec ou un lieu ?! Et je ne suis pas la seule d’ailleurs, je n’ai trouvé personne hier soir autour de la table capable de me dire ce que c’est… M’énerve ces journalistes qui croient que la vulgarisation, c’est fait pour les chiens (ou pour les sciences, au choix). Enfin, heureusement qu’on peut chercher l’info par soi-même et compter sur les autres, simples citoyens !

5 Réponses to “L’île flottante”

  1. à propos de vulgarisation, merci de donner à l’occasion le truc infaillible pour ouvrir les huîtres facilement sans finir aux urgences (pour le souris maladroites qui ont perdu elles-aussi tant d’années) ;-)
    sans rire, ça me ferait plaisir!
    becs

  2. miliochka Says:

    Aha, le truc infaillible ? Demander à son poissonnier de les ouvrir, franchement, on n’a pas trouvé mieux pour éviter les mains en sang (de toutes façons, nous, on n’sait même pas les ouvrir alors…) Le hic c’est qu’il faut habiter pas trop loin d’un poissonnier ! Sinon, il y a l’option « inviter un bon copain qui sait les ouvrir », mais forcément faut en acheter un douzaine de plus.

  3. Ce qui confirme ce que je pensais: le plan génial dans la vie, c’est d’être « LE bon copain qui sait ouvrir les huîtres »…

  4. comment ça fait pour ne jamais déraper ???

  5. miliochka Says:

    Il faut beaucoup de confiance ! (on nous le rabâche suffisamment à longueur de journée en ce moment…)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :