Nos amis les bêtes

Demain c’est l’ouverture du Salon de l’Agriculture. Et moi je suis seule pour 4 jours. Aucun rapport, si ce n’est que j’aurai bien aimé emmener la Demoiselle voir des bêtes de ferme à Paris. Sûr que c’est moins drôle que dans la Meuse quand on va donner du pain aux chevaux dans la brume ou contempler les vaches qui fourrent leur langue dans leur narine. Mais quand même, je crois que ça vaut le détour, enfin un jour où il n’y a pas trop grande affluence. Je tenterai peut-être l’année prochaine, parce que là, cette année, je ne vais pas avoir le temps. Quand la Demoiselle sera de retour, je file pour quelques jours avec elle faire un tour dans ma ville natale, entre les deux fleuves.

La semaine dernière, on fêtait les 200 ans de la naissance de Monsieur Charles Darwin (et cette année on célèbrera aussi les 150 de la parution de son ouvrage De l’origine des espèces). Un grand monsieur, sans aucun doute, d’autant que j’ai appris récemment qu’il aimait bien monter à cheval, ce qui ne gâche rien au personnage. N’empêche, je me demande, était-ce un homme dont la compagnie était agréable ? L’esprit d’un génie peut-il se cacher derrière un caractère de misanthrope ? À l’époque où la théorie de la sélection naturelle a commencer à émerger dans son esprit, partageait-il ses réflexions avec son entourage ? Parce que moi, j’me vois mal partager la vie d’un tel homme sans discuter de tout ça avec lui (sauf qu’à l’époque, qui était capable de discuter de ça avec lui ? ne passait-il pas pour un illuminé ?!) Mon Homme a une théorie sur ce genre d’hommes : il pense qu’il vaut mieux parfois renoncer à rencontrer ses idoles, pour ne pas risquer de découvrir qu’ils sont simplement exécrables en dehors de leur génie… À noter qu’à partir de lundi, France Culture entame une semaine spéciale Darwin dans son émission scientifique tous les jours de 14h à 15h. À écouter ou à podcaster !

panoramique1

Et sinon, j’ai halluciné en apprenant que la société Amgen, un des leaders mondiaux des biotechs qui produit notamment de l’EPO recombinée, est l’un des sponsors officiels du Tour de Californie (du vélo donc), auquel participent evidemment Floyd Landis et son ancien copéquipier Lance Armstrong. P****n, dire que ce mec va s’aligner au départ du prochain Tour de France. Là, je regrette qu’une certaine forme de sélection naturelle ne s’opère plus chez l’être humain.

panoramique2

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :