Archive for the Lu ; vu ; entendu… Category

2010 in review

Posted in Lu ; vu ; entendu... on 5 janvier 2011 by miliochka

The stats helper monkeys at WordPress.com mulled over how this blog did in 2010, and here’s a high level summary of its overall blog health:

Healthy blog!

The Blog-Health-o-Meter™ reads Fresher than ever.

Crunchy numbers

Featured image

A Boeing 747-400 passenger jet can hold 416 passengers. This blog was viewed about 8,500 times in 2010. That’s about 20 full 747s.

 

In 2010, there were 3 new posts, growing the total archive of this blog to 139 posts. There were 5 pictures uploaded, taking up a total of 756kb.

The busiest day of the year was June 18th with 193 views. The most popular post that day was White Diner 2010.

Where did they come from?

The top referring sites in 2010 were paperblog.fr, mail.yahoo.com, blog-cuisine.marmiton.org, fr.wordpress.com, and mail.live.com.

Some visitors came searching, mostly for petits farcis, bonnes adresses new york, manhattan, miliochka, and quartier manhattan.

Attractions in 2010

These are the posts and pages that got the most views in 2010.

1

White Diner 2010 June 2010
1 comment

2

Bonnes adresses à New York April 2008
3 comments

3

Asperges des bois May 2008
1 comment

4

Mes petits farcis May 2008

5

Mardi c’est anatomie March 2009

Arty Nantes

Posted in Lu ; vu ; entendu... with tags , , , , , , , on 27 juillet 2009 by miliochka

Superbe week-end Nantais que nous avons passé là, et en bonne compagnie en plus !

nantes_neto

Ça a débuté par une translation, seule au volant de la méchante voiture noire, de la musique plein les oreilles. J’ai profité du voyage pour écouter des vieux CD : The Rebirth of Cool vol. 5 (1995), Blast Culture F.F.F (1991), Paris sous les bombes N.T.M (1995) etc… Que du bon, j’ai pu chanté à tue-tête !

nantes_machine

Et puis nous avons enchaîné les visites, déambulant à pied (hum, j’aurai dû choisir mes chaussures plus judicieusement…) entre le château et sa meute de loups (pas sûr d’apprécier cette oeuvre d’art à sa juste valeur…), le Lieu Unique et l’Île de Nantes, les Machines de l’Île et les quais de la Loire (ouaouh ! l’éléphant m’a fait retombé en enfance l’espace d’un instant…), les à plat de couleurs du Musée des Beaux Arts (je garde l’idée en tête) et l’étrange mais passionnante installation d’Ernesto Neto (ne pas oublier d’en respirer les effluves…) Je n’oublierai pas non plus la soirée arrosée de vendredi (oups, j’ai passé une mauvaise nuit…) et l’excellent dîner de samedi (hum, un festin au Petit Flore qui s’est achevé avec des glaces chez l’Amorino du coin…) La prochaine fois, on y retourne avec la Demoiselle et on l’emmène voir les Machines, absolument ! À essayer, la recette de la salade de pousses d’épinard et fenouil cru, petite sauce crème-citron et tranches fines de saumon fumé.

Ce soir à Paris, il fait froid et il pleut. Allez, zou, maintenant, une nouvelle semaine de boulot, faut boucler avant les vacances le chapitre 3… Et vendredi prochain, je retente la tarte aux fraises, j’ai décidé que ce serait la recette de l’été !

À grosses gouttes

Posted in Lu ; vu ; entendu... with tags , , , , , , , , , on 22 juillet 2009 by miliochka

22 juillet, 13:59, Lyon

Gare de Part-Dieu, TGV première classe, je quitte Lyon sous une grosse pluie d’été, ici tempête de vent du sud. Dans mes oreilles, La ritournelle de Séb Tellier, heureux hasard de mon iPod, car j’ai le cœur un peu lourd. Je viens de laisser la Demoiselle, elle va passer presque trois semaines sans nous, loin de moi, seule, enfin non puisqu’elle sera avec ses grands parents, tante, cousines etc… Mais voilà, moi je serai seule ce soir à Paris, et ça risque d’être un peu étrange.

Part Dieu, étrange gare qui ne me rappelle que de lourds souvenirs. Je ne l’ai pas toujours fréquentée dans les meilleures conditions. Tiens, on longe le campus de la Doua, mes années Fac, la salle de concert du Transbordeur, mes années ‘zic.

Part Dieu donc, souvenir très fort de la fois où j’ai laissé M. reprendre son train, dernière étreinte, dernier baiser, mais je ne le savais pas. C’était probablement mieux comme ça. Aimerait-on savoir quand c’est la dernière fois ? La dernière fois où l’on fait l’amour avec quelqu’un avant la fin de l’histoire ? La dernière fois où l’on partage de l’intimité avec un proche avant qu’il ne s’éteigne ? La dernière page d’un livre ? La dernière fois où l’on contemple une forêt avant la tempête de Noël 1999 ? Non, je n’aime pas savoir à l’avance que ce sera la dernière fois. D’ailleurs, a posteriori, il y a des dernières fois dont je ne me souviens même pas ! Et pourtant, j’aimerais bien.

Une drôle d’humeur là, en ce moment même. Je pense à ceux qui ont le cœur lourd en cet étrange été. Je pense à ceux qui sont loin, physiquement, et intellectuellement. Pourra t’on un jour réduire la distance, la souffrance ?

Tout à l’heure, dans le train qui nous conduisait de Paris à Lyon, alors que la Demoiselle se reposait collée-serrée contre moi, j’ai terminé mon livre, La fenêtre panoramique de Richard Yates, alors que je ne m’attendais pas à ce que la fin arrive si tôt. Je n’arrive toujours pas à savoir si c’est un chef d’œuvre ou un livre à côté duquel je suis passé. L’ennui qui y règne est-il volontaire ? Un effet de style subtile ou une erreur de l’auteur ? N’empêche que la fin est sanglante, ça déchire le ventre surtout. L’histoire est racontée avec le point de vue du mari, en aurait-il été autrement si April avait été la narratrice ? Certainement. J’aurai bien aimé lire son histoire à elle… peut-être si j’ai le temps, je tâcherai de voir le film, Les noces rebelles.

PS: 22 juillet toujours, 20:08, Paris.

Au moment même où je mets en ligne ce post, s’abat sur Paris une très grosse pluie, c’est un bel orage d’été. Décidement, il était écrit qu’aujourd’hui serait une journée sombre et humide pour moi…

Hot hot pigeon !

Posted in Lu ; vu ; entendu... with tags , , , , , , , on 29 juin 2009 by miliochka

Pour nos amis les Pigeons aussi il fait chaud, très très chaud ! Alors plus question de couver les petits, on les aère et on les montre désormais. Notez tout de même que la Dame Pigeon a l’air peu rassurée par ma prise de vue… Ah oui, j’ai aussi découvert que la fameuse Madame Pigeon n’est pas seule à s’occuper de ses deux rejetons. Ce matin, à l’ouverture du bureau, et donc de la fenêtre, j’ai assisté à une passation de relais entre deux pigeons. Reste à savoir qui est le mâle et qui est la femelle ! Il semble que ce soit impossible à moins de les entendre vocaliser… Prochaine étape : quand les petits vont enfin ouvrir les yeux.

pigeon4

Désolée pour le peu d’interêt de mes post ces temps-ci, on a l’actualité qu’on peut… Et sinon, dans le désordre, je me délecte en ce moment de la lecture de La Fenêtre Panoramique de Richard Yates, un portrait au vitriol de la classe moyenne américaine qui fait un peu froid dans le dos quand on y songe (étrangement, le titre original est en fait Revolutionary Road et cela a inspiré le scénario du récent film Les Noces Rebelles) et je prends beaucoup de plaisir à me plonger dans la série historique The Tudors (ou comment Henri VIII, pour de sombres histoires de cul/cœur a fait basculer l’Angleterre dans la rupture avec l’église romaine…) et nous avons commencer hier avec mon Homme à visionner la saison 1 de l’excellente série française Reporters. Pour l’instant rien à redire, on s’y croirait…

Mercredi c’est Kandinsky

Posted in Lu ; vu ; entendu... with tags , , , , , , , , , , on 25 juin 2009 by miliochka

poussins1

Voilà une bien belle journée passée en compagnie de la Demoiselle ! Une vraie journée de parisiennes sous le soleil de la fin juin. Le matin, quelques emplettes dans le quartier (ben tiens, c’est les soldes tout de même !), et des fous rires dans les escalators de Monoprix (on a le rire facile…) Un déjeuner tardif en famille (quoi ? c’est déjà 13h30 et t’es pas couchée ?), une heure de boulot gagnée pendant la sieste (juste de quoi trier les dizaines et dizaines de mails reçus quotidiennement…) et hop nous voilà parties pour le programme de l’après-midi.

EXP-KANDINSKY

Deux coups de métro et on rejoint Beaubourg pour l’expo Kandinsky. Ce n’est pas la première fois que j’emmène la Demoiselle là-bas mais cette fois, elle a vraiment profité de la vue. Ouaouh, la Tour Effeil, comme sur Poisson rouge ! Heureusement il n’y avait pas trop de monde. Enfin tout est relatif, disons qu’il y avait beaucoup moins de monde que pour aller voir Calder. On a beaucoup aimé, toutes les deux ! Même si, comme souvent dans ce genre de rétrospective, je trouve qu’il y a trop à voir. On se perd, on en prend plein la figure, et au final, on retient quoi ? Simplement que j’ai mieux compris l’évolution du style de Kandisky, et aussi, étrangement, que la peinture qui m’a le plus touchée est une représentation figurative assez naïve… Un paysage avec une locomotive.

Ensuite on a trainé dans le Marais, on est bien sûr allé prendre une glace chez Amorino, incontournable et tellement délicieuse (chocolat, stracciatella et framboise, rien que du très classique j’en conviens…) Encore un chouette moment avec la Demoiselle, lui faire partager mes petits plaisirs !

amorino

Et hop, de retour à la maison, la découverte du jour : ça y est, ils sont nés ! 17 jours pile poile, au tacquet madame Pigeon ! Deux poussins donc, qu’elle protège evidemment avec beaucoup de courage (faut dire qu’on l’a un peu embêtée avec la Demoiselle pour bien voir les bébés !) N’empêche que je m’interroge, comment de tels poussins sont sortis d’aussi petits oeufs ?

poussins2

Et sinon, une bonne nouvelle. Alors que je déplorais ici il y a quelques mois de ne pouvoir écouter la mythique émission de radio la Planète Bleue,(sur Couleur 3, la radio suisse romande), j’ai vu qu’elle était désormais disponible en balladodiffusion, youpi ! Pour s’abonner au podcast, gratuitement, c’est .

Bonne année, qu’ils vous disent

Posted in Lu ; vu ; entendu... with tags , , , , on 27 janvier 2009 by miliochka

À l’heure où Télérama fait sa couv’ sur « Trop de sécurité nuit gravement à la liberté« , où le nombre de gardes à vue augmente de façon galopante et inquiétante en France, la préfecture de police de Paris vous souhaite bonne année, si si,  j’vous jure. C’est à voir là. J’ai hésité entre pleurer et rire, surtout au moment des deux costauds avec cagoules noires et fusils d’assaut, ensuite j’ai cru que c’était un blague tant c’est surréaliste. Mais non, c’est bien vrai. Ah j’serai curieuse de la rencontrer, l’équipe du service de com’ qu’a pondu ça, tiens !

Sur Radio Nova en ce moment-même, Papa was a rolling’stone des Temptations, super version longue, hum c’est bon… Et puis ensuite Music de Leela James, ah oui…

Tu mourras moins bête

Posted in Lu ; vu ; entendu... with tags , , , , , , , , , , , on 23 janvier 2009 by miliochka

Alors là j’applaudis des deux mains (et plus si je pouvais) ! J’ai découvert, et une fois de plus un peu par hasard, un site qui rend moins bête et en plus qui m’a fait hurler de rire. Le blog Tu Mourras Moins Bête de la dessinatrice Marion Montaigne (un nom qui la prédestinait à quelquechose de grand ?!) m’a fait l’effet d’un grand bol d’air frais accommodé d’une bonne dose de dérision et d’intelligence. Voilà de la BD qui parle de science, et ce très sérieusement puisqu’en plus, les infos sont sourcées. De la poésie, de l’humour et de la science, que demander de plus ? (« ben, arriver à faire pareil ?… » qu’elle répond Miliochka…)

Je vous engage à lire celle qui relate l’expérience d’un éléphant sous LSD, qui rappelle furieusement quelqu’un qui a aujourd’hui présenté ses vœux à la presse. D’ailleurs ce petit monsieur, il a commencé en disant qu’il n’allait pas donner du « chers amis » aux journalistes présents, pour respecter leur « indépendance« . Ben tiens, sûr que lui et moi, on ne fera pas ami-ami comme le dit si bien Rodolphe Burger dans sa chanson Ensemble de l’album No Sport.

blog_marion_montaigne

Une fille qui dessine comme ça, moi ça m’éclate !

Et sinon, aujourd’hui, j’ai particulièrement apprécié la phrase de Yann K., à propos des pigistes : « il n’y a pas de raison pour que ces aménités que nous offrons le soient sans contrepartie. » Parce qu’elle résume une partie de mon point de vue sur le métier, et qu’en plus elle m’a permis de découvrir un nouveau mot, eh ouais !

Enfin, j’ai aussi appris aujourd’hui, qu’après le vaste frozen happening qui avait eu lieu l’année dernière dans Grand Central Station à New-York, un truc un peu similaire se serait passé récemment à Londres. Je mets ça au conditionnel car c’est en réalité une pub, alors pas moyen de savoir si c’est vraiment ce qu’on appelle un happening…

Pfff, je n’ai toujours pas pris le temps de photographier mes nouvelles chaussures, roses, à talon, à propos desquelles, d’ailleurs, ma vendeuse de légumes m’a aujourd’hui complimentée, et cela fait deux mois que je n’ai posté de nouvelle recette. Je procrastine à mort…